La psychologie

La psychologie peut être difficile à cerner pour les personnes qui n’y sont pas familières. Quand pour certains, il ne s’agit que d’une analyse subjective des comportements, d’autres affirment et revendiquent les caractéristiques scientifiques de la psychologie. Le terme psychologie nous vient des mots grecs : « psukhê » qui signifie âme et « logos » pour dire parole ou discours. Cette étude à priori basée sur des faits abstraits pourrait pourtant être beaucoup plus concrète qu’il n’y parait.

Qu’est-ce que la psychologie ?

La psychologie est la connaissance empirique ou intuitive des sentiments, des idées, des comportements d’une personne et des manières de penser, de sentir, d’agir qui caractérisent un individu ou un groupe. Cela concerne ainsi des mécanismes sociaux et comportementaux. D’un autre côté, la psychologie est également définie comme étant une discipline scientifique qui s’applique à l’étude du corpus des connaissances sur les faits psychiques, des comportements et des processus mentaux. Il s’agit aujourd’hui d’une discipline qui appartient à la catégorie des sciences humaines. Divisée en de nombreuses branches d’étude dont les théories et les méthodes de recherche varient selon les régions, les pratiques, les recherches menées et les cas de figure rencontrés. La psychologie a de nombreuses applications.

La différence entre psychologie intuitive et psychologie scientifique

La psychologie est bel et bien une science dont l’application nécessite le respect d’étapes scientifiques concrètes : problématisation, élaboration d’hypothèses, conduite d’expériences, analyses de données pour en arriver à la communication des résultats. Il s’agit ainsi de recueillir des données objectives et de les interpréter en s’appuyant sur les résultats des expériences conduites. Les diverses recherches effectuées ont donné naissance à des constructions psychologiques, rajoutées à plusieurs données empiriques.

La psychologie intuitive, quant à elle, se concentre sur l’application de méthodes issues d’expériences cognitives ou comportementales antérieures. Selon l’éducation reçue par une personne, les expériences qu’elle a vécues et son histoire personnelle, elle peut développer sa théorie personnelle et ces méthodes. Ces jugements sont quasiment subjectifs et n’ont pas de rapport avec la science.

Notre spécialiste en psychologie

Sophie Grosbois - Psychologue